A/ Assemblée électorale paroissiale de la communauté de Brou.

Dimanche 1er mars 1789.

Procès-Verbal :

Date : le dimanche 1er mars 1789. On ignore le lieu. (Ce pouvait être dans la salle située sous l’ancienne halle dans l’auditoire de justice). Ce qui est assuré, c’est que le curé avait pour tâche d’informer ses paroissiens au cours d’un office religieux précédent.

Président(12) :
Etienne Jolly dit Jolly de la Guinetière. Président au grenier à sel de Brou. Président au grenier à sel de Janville, avocat en parlement, bailli juge ordinaire civil, criminel et de police de la baronnie de Bullou et de la justice de Boèche et annexes, principale justice du bourg et paroisse d’Yèvres, procureur fiscal de la baronnie de Brou y demeurant.
Population 420 feux(13)

Désignation de 5 députés à haute voix :
Le substitut du procureur du Roi du bailliage de Janville menaçait, si le lieutenant général du bailliages de Chartres passait outre à son intervention, d’adresser ses procès-verbaux des lundi 2 et mardi 3 mars aux paroisses revendiquées et de les assigner à comparaître à Janville pour le lundi 9 mars, puis à Orléans pour le lundi 16 mars. Le substitut de Janville ignorait intentionnellement l’acte de notoriété du 22 février 1694, qui déclarait que la paroisse du Gault-en-Beauce relevait du bailliage et de la coutume de Chartres, en dehors de l’enclave des 5 baronnies du Perche Gouët, dont les appels se portaient à Janville.
(A.D. 28-B Supplément, Registre des actes de notoriétés du bailliage de Chartres, fol. 10).
De son côté, Louis Jean Baptiste Asselin, lieutenant général au bailliage de Chartres, reconnut sans difficulté qu’il avait sans doute outrepassé ses droits.

Toujours est-il que les 14 paroisses restèrent dans les assemblées du bailliage de Chartres.

François Forteau, laboureur,
Etienne Jolly,
Pierre Piau, Avocat en parlement
Pierre Rigalleau, marchand ;
Jacques Thirouard, marchand et aubergiste.

La population de Brou en 1791 est de 1850 habitants.
(A.D. 45-B Supplément 139 ; Bloch II, 354.)
Ces cinq représentants se rendirent à Janville le 9 mars 1789.